L’arrivée des Bleus

Aujourd’hui 31 Aout, la Coupe du Monde de Rugby est dans l’air plus que jamais. Grâce au passage d’une amie d’Adrien à l’appart, il y a quelques jours, j’ai appris que l’équipe de France arrivait le 31 à Auckland. Et en me renseignant, j’ai vu qu’il y avait un fan club qui devait se déplacer pour les accueillir.

Je m’y suis malheureusement pris un peu tard, une fois n’est pas coutume, et toutes les places dans le bus étaient prises. J’ai finalement été contacté par Enora et Julien (que je remercie d’ailleurs), un couple de bretons en Working Holydays en Nouvelle-Zélande, qui n’avaient pas eu de place dans le bus non plus, et qui du coup allaient à l’Aéroport en voiture.

Nous sommes arrivés à 12h30, soit une demi-heure avant l’arrivée des bleus. Le terminal n’était pas encore plein de supporters, mais on sentait déjà une ambiance particulière, avec quelques visages maquillés et quelques drapeaux par-ci par-là. L’accueil se faisait en réalité en dehors du terminal, où une estrade avait été installée pour les différentes équipes arrivant à Auckland (les anglais sont arrivés ce matin, à 5h…).

« Go France »!

Les Néo-Zélandais ont fait les choses bien, avec une distribution de petits drapeaux, et plus intéressant, un stand de maquillage! Une classe d’enfants a aussi été enrôlée pour accueillir les bleus, arborant t-shirts bleus, blanc et/ou rouges, le visage bardé de drapeaux et tours eiffels. Alors que nous patientons, la foule commence à grossir, avec notamment l’arrivée du bus de l’Alliance Française d’Auckland. Les chants commencent à raisonner, les drapeaux flottent. Les journalistes sont là en grand nombre également, il ne manque plus que les bleus!

du sport, de l’ambiance, du fun!

Las, l’avion a du retard, et le speaker tente tant bien que mal de combler les vides entre les différents spectacles de danse tahitienne, en chauffant les supporters et en lançant des Marseillaises. Les danseuses des îles ne suffisent pas, et quelques supporters font le show, amusant les enfants et régalant les journalistes!

A 14h, notre attente est enfin récompensée: un à un, les trente joueurs, Marc Lièvremont et le staff technique font leur apparition sous les applaudissements, devant une mer d’appareils photos et de téléphones portables. La mine fatiguée, une barbe de 33 heures, ils assistent sans défense à un Haka de bienvenue de a part d’étudiants kiwis. Heureusement, les supporters sont là, et nous répondons par une puissante marseillaise, montrant aux joueurs qu’ils n’auront pas à « affronter » seuls la passion Néo-Zélandaise, qu’ils peuvent compter sur nous. S’en suit une série de discours, nous reprenons Joe Maso en précisant qu’ils ne sont pas là seulement pour jouer la Coupe du Monde, mais pour la GAGNER! L’ambiance est festive, à la rigolade. Les accents du sud, d’Alsace et d’ailleurs font bien sourire à l’autre bout du monde!

Puis les joueurs descendent de l’estrade, et chacun se presse pour obtenir des autographes et des photos, avant que tout le monde soit monté dans le bus.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :