Visite familiale, suite et fin

image

Si si, la station était ouverte!

C’est quelque chose qui me trottait dans la tête avant même de poser le pied en Nouvelle-Zélande : faire du ski dans l’hémisphère Sud, en plein été chez nous ! Histoire de rendre jaloux les métropolitains, Suisses et autres allemands, mais aussi pour rallonger la saison de ski de quelques descentes.

Nous en avions discuté rapidement avec Adrien avant qu’il ne vienne, mais rien de précis. Et finalement, grâce à ses contacts, nous avons pu mettre ça au point !
Une de ses connaissances (Corinne) travaillait dans la station de Turoa, dans un restaurant/grill d’altitude. Grâce au réseau de pisteurs, tous « colocataires » d’une ancienne colonie de vacances mise à disposition par la station pour les saisonniers, nous avons pu avoir de super plans ! Deux amis de Corinne (qui nous recevait) scanneraient nos daily pass imaginaires, pendant qu’un autre coloc nous « organiserait » du matos gratuit (ski, bâtons, chaussures et casques pour les casse-cous). Au restau, nous passons sur la carte moitié-prix de Corinne qui travaillait là. Bien sûr, il faudrait « arroser » tout ce petit monde, cela nous a donc couté quelques packs de bière pour tout le monde ! Nous n’avions qu’à louer une voiture pour faire les 4h30 jusqu’au Mt Ruapehu, le volcan sur lequel se trouve la station.

Sur les pentes du volcan… désertique, froid… lunaire

Nous sommes donc montés en station le vendredi, aux alentours de 9h. Le temps était bien couvert, mais surtout très venteux. À la différence des Alpes, là il n’y a qu’un sommet. Du coup le vent souffle sans obstacles, en permanence.

Mt Ruapehu Base Camp, -10°C, 40km/h de vent

Heureusement, il avait neigé toute la semaine d’avant, car sinon il ne reste plus que de la glace! J’avais amené une bonne partie de mon équipement de ski (pantalon, lunettes, collants, etc.), donc j’étais plutôt bien protégé du froid, ce qui n’était pas le cas des autres. Les télésièges étaient interminables, et malheureusement nous n’avions que peu de visibilité sur les pistes. Pas possible donc d’en profiter pleinement, à part lors des dernières pistes, où le ciel a commencé à se dégager. Mais bon, au prix du forfait, on ne fera pas les difficiles.

Party with Kiwis

Et le soir, nous avons pu régler nos comptes lors d’une petite soirée improvisée à la « colonie ».  Histoire de découvrir certaines coutumes des kiwis, amenant toutes à se saouler le plus rapidement possible. Ici, pas moyen de profiter de sa boisson ! On peut se coucher sobre le soir, et se réveiller bourré le matin, le temps que notre organisme digère la quantité d’alcool qui lui a été imposé si rapidement !

Nous devions également skier le lendemain, avec le soleil. Mais le samedi, nous n’étions pas les seuls à avoir eu l’idée. La route qui mène à la station fait 15km: 15km de bouchons! Nous avions pris des auto-stoppeurs, ce qui a aidé à passer le temps, mais après avoir fait 5km en une heure, nous avons fait demi-tour. Surtout que tout ce monde se retrouverait à faire la queue pour les télésièges… donc pas la peine! Nous avons donc fait demi-tour, et retrouvé Adri et Veronica qui s’apprêtaient à partir également. Derniers adieux, avant que chacun ne reparte de son côté ; nous direction Taupo et ses sources d’eau chaude, eux direction Wellington et le ferry vers l’île Sud.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

3 responses to “Visite familiale, suite et fin”

  1. Tom says :

    Cette famille est allée à Nouvelle-Zélande pour leur vacances d’ hiver. Cette est chouette parce que je suis citoyen de Nouvelle-Zélande ! Ma mère est de la tonne où Corrine travaille. Dans l’addition a être de Nouvelle-Zélande, ma famille adore skier ! Un jour, nous voulons prendre une vacance comme cette famille ! Quand j’ai lu l’histoire, j’étais inspirée !

    • Nicolas Pierret says :

      Merci pour ton commentaire Tom! Je vous souhaite de voyager, c’est la meilleure manière d’apprendre sur soi, et sur le monde dans lequel on vit, et les gens qui le peuple!

  2. Nicolas Pierret says :

    Bref, pour le ski, rien ne vaut l’île Sud apparement. A faire pour notre prochaine visite :)
    http://www.expat-nz.com/ski-wanaka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :