Ils l’ont fait!

Quelle soirée! Il faut bien avouer que si j’avais le moindre espoir que la France se sorte de ce quart de finale, je le cachais bien au fond de moi, abordant juste un orgueil de mise lorsqu’il s’agit d’un match contre l’Angleterre, mais sans grandes convictions! Le match Irlande – Galles dans un pub irlandais avait été un bon échauffement, et l’on pouvait compter sur le sentiment anti-anglais tout aussi primaire que le notre de la part des irlandais, gallois, écossais (qui en plus l’avait encore en travers de la gorge), et même néo-zélandais!

quelques heures avant le match, le sourire reste crispé

Comme lors des derniers matchs, les français ont commencé bien fort, 10 grosses premières minutes, du beau jeu, qui fait plaisir. Sauf que contre les All Blacks, puis contre les Tonga, ces quelques étincelles n’ont été visibles qu’une dizaine de minute, avant de prendre l’eau! Mais après deux essais, et 16-0 à la mi-temps, avec une confiance retrouvée, il y avait de quoi sourire à nouveau, et crier bien fort!

Une belle réaction d’orgueil, comme on les aime, et comme seuls les français savent les faire (CDM 2007 contre la NZ, CDM de foot en 2006). C’est quand on les attend le moins qu’ils sont le plus présent, et qu’ils font le plus plaisir à regarder! Maintenant, on peut vraiment croire, reste que les Gallois ont fait très fort contre l’Irlande; est-ce que c’est un exploit, est-ce qu’ils auront les ressources de refaire ça la semaine prochaine?

La bonne nouvelle, c’est que la France reste dans la compétition jusqu’à la fin du tournoi, quelque soit le résultat, et donc que nous pourrons continuer à vivre ça pleinement! Maintenant, tout le monde ici, y compris (surtout?) les kiwis*, attend un France-NZ en finale, ne les décevons pas!

Pour le plaisir, « The French Revolution » de la part du journal NZHerald, qui avait passé les deux dernières semaines à tailler l’EDF:

How wonderfully French to play brilliantly in a Rugby World Cup quarter-final when they were all but written off. How even more wonderful that it wasn’t the All Blacks who felt the wrath.

England now know what it feels like to see the French coming in the rear view mirror and get it horribly wrong just how close they really are. Les Bleus smashed in at full speed and proved that once again there’s a reason French World Cup games are preceded by a week of clichés.

Only the French could lose to Tonga one week in a performance that was indescribably bad and bounce back the next to beat England with the sort of rugby French teams of old used to play at will. They were brutal; they were clever; they were passionate and they were clinical.

« c’est encore mieux quand ce ne sont pas les All Black qui subissent cette colère », cf Cardiff 2007!

Bon, en tout cas, je sais quel haut je mettrais lundi pour le boulot!

*il faut dire que leur victoire en poule n’a pas eu le goût qu’ils espéraient! Entre les polémiques d’équipe B, et le fait que cela ne nous a pas éliminé, ils ne se sentent pas vraiment vengés de leurs désillusions de 1999 et 2007!

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

One response to “Ils l’ont fait!”

  1. Antoine f says :

    Et maintenant la finalecontre les blacks, ça va être un putain de match, t as de la chance de le vivre en live, nous ça va être trois heures du matin pour le voir!
    Cries pour nous bien fort dans le stade!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :