25.12 Un Noël à Auckland

Arbre de Noël exotique

C’est un jour merveilleux, comme je les aime. Un de ces jours où les choses se passent naturellement et simplement, sauf qu’ici, à l’autre bout du monde, nous n’avons rien fait comme d’habitude pour ce Noêel 2011.

Pour Vincent et moi, malgré le décalage horaire, la journée commence tôt. Nous avons ajouté quelques œufs et du fromage à notre petit déjeuner local et préparons la table pour les jeunes… c’est si rare !

11 heures : départ pour le centre-ville : Verena quant à elle, se prépare pour un footing.

Dans l’entrelas des routes qui se croisent et se superposent, nous nous retrouvons sur le port. C’est le cœur économique de la ville et pendant quelques semaines ce fut le cœur festif de la coupe du monde de rugby. Nous arpentons ces quais magnifiques où de superbes voiliers attendent des eaux plus tumultueuses… à moins que le must ne soit de boire son champagne à quai devant les yeux ébahis des pauvres badauds ! Dans la cité des voiles la coupe de l’América tient aussi une place de choix : exposition de voiliers et histoire de la course et de ses héros !

La faim nous talonne jusqu’à découvrir dans la seule et minuscule  rue piétonne d’Auckland « LA » taverne. Nous pourrions bien être à Dublin ou à Bruxelles …le charme fou des vieilles poutres et des sols patinés. Pour nous ce sera 2 moules frites and 2 fish and chips…précisons que 15 moules vous font le kilo !

Abbey road

Nous sommes lestés pour affronter la vertigineuse Sky Tower et ses 328 mètres : la plus haute de l’hémisphère sud. En quelques secondes un panorama à 360° et à l’horizon mille îles, mille bateaux, mille maisons. C’est beau même d’un œil (l’autre a le vertige !).

Café avec vue

Plein les pattes : il est temps de préparer le réveillon.

Le menu s’improvise devant les étals d’un supermarché : asperges fraîches, gigot d’agneau, kumara (patates douces) et en dessert un pavlova (meringue) de fraises, myrtilles et chantilly. Le tout 100% NZ, Nico y tient beaucoup et il a bien raison. Pour éviter les migraines, Vincent a choisi « tout au champagne » et 1 magnum et 2 bouteilles ramenées spécialement de France  nous attendent au frais … de quoi « ambiancer » la trucculente (du Guigui dans le texte) partie de whist en attendant minuit !

Marie-Hélène

Noël en famille

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :