La Terre vue du ciel

Pendant que certains faisaient du ski dans les Alpes Suisses, ou du surf en Australie, nous nous manquions un peu d’adrénaline! Du coup, en faisant notre planning de nos quelques fins de semaines restantes, nous y avons inséré un petit extra : une chute libre au dessus du lac Taupo.

Nous nous prenons donc la direction de Taupo Samedi matin, malgré quelques galères (une fois n’est pas coutume) avec les transports en communs. Le but de notre visite étant le saut en parachute du lendemain, nous nous installons tranquillement dans notre camping, et profitons du tennis et des piscines chauffées (et du «jumping pillow »). Puis, étant donné que le week-end sera de toute façon cher, nous nous permettons un petit restaurant.

La nuit dans la tente est nettement moins confortable, nous sommes malgré tout en automne !

quelques minutes avant le décollage

Le 1er Avril s’annonce très bien, grand beau temps, une heure de sommeil de plus grâce à l’heure d’hiver. Nous prenons le petit déjeuner en ville, avant de nous rendre à l’aérodrome. On nous donne nos tenues de vols, quelques consignes via une vidéo, puis nous embarquons dans le minuscule avion ; 5 clients, dont 4 qui sautent avec un camera-man, cela fait 15 personnes entassées dans la carlingue, les uns derrières les autres sur deux petits longs bancs. Nous allons sauter depuis 15000pieds (4580m) , mais nous « lachons » du lest dès 12000 ; le premier sauteur s’élance avec son accompagnateur, et nous avons vraiment l’impression qu’il est juste « balancé dans le vide »… quelques frissons !

Puis vient notre tour. Un par un nous glissons vers la porte grande ouverte. Un sourire à l’appareil photo, la tête en arrière, et c’est parti. Le cerveau ne veut pas se mettre en route, retard à l’allumage. Est-ce l’absence de pesanteur, le looping au départ, ou juste trop d’informations et de sensations inconnues en même temps ? En tout cas, le parachute s’ouvre juste après que je commence à réaliser. La minute de saut a été ressentie comme une petite vingtaine de secondes.

Le retour sur la terre ferme est plutôt calme, moi qui espérais encore quelques acrobaties, maintenant que mon cerveau est un peu remis en place.

Pendant que nous retirons notre équipement, les photos et vidéos sont traitées, et on nous projette le résultat en direct ; petite piqûre de rappel (c’est donc ça que nous avons fait il y a quelques minutes) et petit à petit les souvenirs reprennent leur place.

Une sacrée expérience, qui nous ferait presque oublier les quelques visites de l’après-midi (dont je vous épargne les détails pour cette fois J)

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

One response to “La Terre vue du ciel”

  1. liseantoine says :

    Waouuuu non mais ça va pas la tête!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :