30.12 Des Pancakes à Abel Tasman

Au programme de la journée, balade sur les falaises pour voir les pancakes et autres trous soufflants. Puis on reprend la route vers Nelson en passant par Marahau pour une balade en kayak de mer. La météo est maussade. Une fine pluie nous réveille. Nous ne sommes pas pressés car l’idéal est de profiter de la marée haute qui provoque des geysers dans les trous de ces falaises déchiquetées. C’est ça les trous soufflants ! Les Pancakes quant à eux, sont la constitution géologique des falaises en strates très fines empilées qui sont attaquées par l’eau de mer. Depuis un chemin sur les falaises on domine cet assemblage hétéroclite et magnifique de rochers ciselés par l’océan et les énormes vagues qui viennent s’y fracasser.

en attendant ces fameux geysers, le paysage vaut le coup d’oeil

l’érosion créée ici un bassin quasi rectangulaire (photo de Marie)

Notre souci c’est que la marée sera haute à 15.00 et comme le temps est mauvais et que la route est encore longue jusqu’à Abel Tasman, nous avons décidé de ne pas attendre la marée haute. Grâce à notre guide local les FROGS in NZ, nous trouvons sur notre route une étape au cap Fouldwind où l’on peut admirer des otaries. Il pleut des trombes et même en roulant à gauche ce n’est pas drôle. Verena nous mène jusqu’aux animaux qui se prélassent sur leurs rochers. Les mères viennent d’avoir leur petit dont elles s’occupent sur le rivage. Même sous la pluie c’est marrant à voir. Nous décidons de pique-niquer sur place. A l’abri précaire de l’auvent d’une maison inoccupée, nous engloutissons notre salade de nouilles avant de vite regagner notre voiture pour aller chercher un café abrité dans la prochaine ville de Westport.

Verena nous amène donc au Denniston Dog : un pub restaurant spacieux avec billard, bar en bois et  briques et nombreuses photos et objets rappelant le passé minier de la ville. Nous commandons chocolat chaud, expressos et gâteau au chocolat. En attendant le service  qui s’avère toujours un peu long malgré un personnel nombreux, Nico et Verena se lancent dans un billard. Depuis notre virée à Bahia, nous profitons bien des billards …

Après 2 heures de halte, nous repartons. Il pleut toujours. Il nous reste encore 130 km à faire, mais c’est toujours un peu stressant de conduire. Plus nous avançons plus les cours d’eau sont hauts. Il pleut des seaux et finalement la route est inondée à certains endroits.  Après une courte pause pipi, je passe le volant à Nico qui nous mène jusqu’à Marahau en passant par Motueka. C’est un backpacker un peu petit car tout le monde s’abrite dans la salle commune et nous devons nous serrer pour manger. Le projet de kayak de mer semble mal engagé, la météo est mauvaise. Laissons passer la nuit, on verra demain.

Vincent

PS: une petite anecdote que les parents ne connaissent pas. Depuis le panneau de la veille indiquant la présence de pingouins dans la région, nous étions tout attentifs dans l’espoir d’en apercevoir. Un écriteau discret indiquait qu’on pouvait en croiser sur la plage de Truman Cove. Du coup, nous avons mis le réveil à 6h pour essayer de les surprendre… sans succès. Mais au moins, nous avons revu cette plage magnifique, que la marée avait nettoyée de toute trace de passage.

en face, quelque part, l’Australie ;)

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :