04.01 Wellington la Venteuse

Te Papa Tongarewa museum ne se raconte pas. C’est un musée magnifique et gigantesque. LE musée NZ où les kiwis ont déposé quelques trésors scellant l’unité nationale dont le fameux traité de Waitangi établissant, et pour longtemps, les relations entre les peuples maoris et les colons. Un vaste espace est consacré aux premiers habitants, à leur habitat, leurs croyances, leurs coutumes.

C’est très joliment fait et cela me fait penser au musée canadien des civilisations d’Ottawa inter-actif et laissant une large place aux enfants. Dans l’enceinte du musée, à l’extérieur, un jardin recrée l’atmosphère des rainforests avec ses fougères arborescentes, ses cascades, ses cavernes luminescentes (comprenez tapissées de vers luisants).

Les autres étages du musée sont consacrés à l’art, à la géologie (avec simulation d’un tremblement de terre dans un appartement) à la flore et à la faune. On y découvre les différentes variétés de kiwis sorte d’animal totem, protégé et chouchouté mais dont personne ne sait vraiment s’il existe encore à l’état sauvage. L’animal peu doté par dame nature, semble être la proie de tous les prédateurs et en particulier des fameux et envahissants opossums que les conducteurs néozélandais s’appliquent à transformer en carpette de bitume !

Plein les pattes ; c’est l’heure de la pause repas. Les 2 équipes se rejoignent à la cafétéria pour une rapide casse croûte et un point de situation. Les jeunes décident d’aller visiter le parlement* qui depuis le tremblement de terre du siècle passé est doté d’un système antisismique semble-t-il très innovant. Vincent est plutôt tenté par le jardin botanique auquel on accède par un vieux funiculaire.

Ce jardin, comme d’ailleurs tous ceux que nous avons visités dans ce pays, tient toutes ses promesses et contient de superbes collections de roses, de bégonias, de fougères, de conifères, de cactées, de plantes aromatiques… .Il occupe toute une colline au centre de la ville. Malgré les douleurs de genou de Vincent (et notre billet AR en funiculaire) nous nous laissons porter par le plaisir de découvrir et nous prenons le temps de descendre à pied.

Un des nombreux nouveaux bâtiments le long du port

encore de l’architecture…

un pont pour le moins original

Une entreprise de torrefaction squate un ancien entrepot

les ingénieurs et les détails…

Nouveau regroupement à l’hôtel Cambridge. Finalement Verena et Nico auront eux aussi visité le jardin botanique. Notre chauffeur de taxi qui soulève avec un grande facilité nos gros paquetages, est bien un rugbyman. A sa carrure imposante et à ses oreilles décollées, je parie pour un 2ème ligne. Gagné !Il nous raconte que oui l’équipe de Wellington n’est pas mauvaise et que oui il y a tellement de vent que parfois  tu bottes et tu finis par marquer contre ton camp ! Lu quelque part que Lord Wellington lui-même, affrontant des vents contraires, n’était pas parvenu à rentrer dans la baie !

la montée en funiculaire, la descente à pied (photo de Marie)

visite du Parlement pendant que les parents se lancent dans le Jardin Botanique. Au fond, « The Hive » (la ruche), un des trois batiments du Parlement

Le Jardin des herbes (médicinales, culinaires), un régal pour le nez et les yeux!

Vol sans problème pour Auckland que nous retrouvons sous la pluie. Je l’avais bien dit que la météo sur mon HTC était à jour ! En réalité il n’a pas cessé de pleuvoir depuis Noel nous explique le chauffeur de taxi.

Arrivée au 94 Sandringham road. Il  est 20.50. Nico et moi courons jusqu’au fish and chips qui gentiment nous ré-ouvre ses portes pour nous vendre quelques filets de poisson frais que Verena va nous cuisiner. Miam. Nous avons encore assez d’énergie pour démarrer un marathon belotte qui nous tiendra chaque soir jusque à notre départ… et en attendant la belle au retour des enfants à Marcosset en mai prochain !

Marie

 

*le parlement:

Le Parlement vaut largement la visite, que ce soit du point de vue architectural, technique et historique/culturel. Au fil du temps, le site à évolué, et maintenant les bureaux et salles sont réparties entre trois bâtiments, chacun correspondant à une époque architecturale. Il abrite les collections des différents cadeaux faits aux représentants lors de leurs visites, et notamment l’ensemble des maillots de la coupe du monde dédicacés par les équipes! Un rêve!

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :