Archive | Moeurs RSS for this section

La voiture

La voiture a ici une importance capitale. C’est un élément de la culture locale, c’est une composante de la famille. Tout est dicté par la voiture, et les conséquences de sa suprématie sont visibles partout.

En ville, un bloc sur 8 est un parking, sur 3, 4 ou 5 étages. Les supermarchés sont relayés à la périphérie, facilement accessible par highway. Les banlieues sont pratiquement mortes, les commerces de proximités sont très rares, et mal répartis (souvent le long de la rue centrale) laissant des « vides » de services, où les habitants n’ont de toute façon pas d’autre moyen que de prendre la voiture pour faire les courses. La ville semble être un coeur à deux pulsations par jour; captant le matin le flux d’automobilistes grâce à un réseau tentaculaire de 4×4 voies, et le rejetant le soir, encombré de caillots. Les rues piétonnes sont quasiment inexistantes, les transports en commun, catastrophiques, prennent souvent autant de temps que le même trajet à pied.

La voiture va jusque défigurer les parcs et les monuments. Auckland Domain est un superbe parc, le plus grand du centre d’Auckland; il est traversé de routes, est équipé de grands parkings. Le musée est un beau monument, classiscisant, imposant, les voitures passent devant la porte! One Tree Hill est également un très beau parc, autour d’un ancien volcan, au sommet duquel se trouve un obélisque. Des sentiers sympathiques mènent au sommet à travers des parcs de moutons, dans un esprit un peu campagnard. Mais l’Obélisque est également accessible par voiture! Une boucle improbable permet d’accéder à un parking d’une dizaine de place, très étroit. Il est vraiment possible de se garer au pied des dernières marches! Notre première hypothèse, qui était de dire que cela permettait aux handicapés d’accéder au sommet, est détruite par ce dernier constat; même arrivé là, il reste quand même une quinzaine de marches, sans équipement pour les personnes handicapées…

Ce constat était vraiment amère, alors que les paysages sont si beaux, si propices à se balader, les aménagements nécessaires à rendre chaque endroit accessible en voiture détruisent le paysage! Il va falloir sortir un peu d’Auckland pour se libérer de ce poids.

Publicités